SXSW le journal du off / Jour 6

Surfbort, fajita et Kirin J. Callinan

Ce mercredi, on est passé de St Malo à Hyères-les-Palmiers, et c’était bien agréable, bien que la chaleur ait précipité l’ébriété de certains, singulièrement arrachés dès 16h. Un festival quoi. Le journée a commencé par un petit fail : trop de bouchons et on a loupé le concert de Fontaines DC (qu’on pourchasse depuis) à Cheer Up Charlies. Il faisait beau, rien n’était grave, d’autant qu’on a pu revoir Black Midi qui jouait sur la même scène, mieux qu’hier -sans doute moins bien que demain <3
Et puis direction le Barracuda pour Wand et Surfbort, à la suite. Que demande le peuple ? Le peuple, en vérité, aurait demandé à pouvoir garder son téléphone histoire de vous ravir en vidéo, mais les concerts étaient organisés par une boîte qui promeut des « phone free shows »… Pas dingo quand les artistes viennent là pour gagner en visibilité. Si Wand (qu’on aime beaucoup par ailleurs) était un peu mou de la baguette, Surfbort a, comme d’habitude, tout déchiré, provoquant un mini mosh pit de filles déchaînées et idolâtres de Dani Miller.
Pause fajita-margarita avec le génie Aussie Kirin J. Callinan et on repart à l’Hotel Vegas, pour Warmduscher, qu’on a regardé aux côtés de John Dwyer, et qui a définitivement eu la peau et le tympan de nos oreilles et Numb.er, meilleure découverte du festival pour l’instant. Jonathan Bree a, lui, livré un live sans visage mais avec danseuses et brillo.

Pour tout ce qui est fatigue, escabeau et gros chiens, c’est là-dessous :

A demain !

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus