SXSW le journal du off / Jour 3

Dimanche pour chiens peroxydés, Hotel Vegas et Ryder the Eagle

C’était un peu le calme avant la tempête. Les concerts commencent à s’enchaîner un peu partout, les gens sont relax, les locaux qui ne bossent pas se détendent à la Lone Star et les artistes arrivent en nombre pour la semaine la plus wild de l’année de la capitale Texane. Parmi les nouveaux venus, Ryder the Eagle, ancien membre de The Dodos et de Las Aves, chouchou d’Adam Green, de passage à Austin pour le festival et en plein milieu d’une tournée improvisée dans tous les Etats-Unis. En gros, il se balade avec un petit ampli, un micro et sa backing track et joue dans les rues des villes qu’il traverse, ambiance Alex Cameron 2014. On est passé par l’Hotel Vegas, venue de choix dont la programmation représente le mega best of de la scène rock, punk et indie, qu’on ne listera pas ici, ça serait trop long, mais tout quali, tout génial. On y a découvert hier Being Dead, un duo guitare batterie plus cool que cool et made in Austin -où tout le monde fait visiblement de la musique de toutes façons.
A force de marcher partout tout le temps dans ce qui s’apparente à une rando plus qu’à une ballade, on a remarqué que la quasi intégralité des poteaux de la ville était emballés dans du plastique. On a demandé, personne ne sait vraiment. On imagine une conspiration contre les stickers intempestifs de groupes, de labels, ou même de rebelles de boîtes de brand content, allez savoir.

Pour tout le reste, c’est juste en dessous.
A demain !

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus