[POP TALK] Marble Arch ouvre le printemps

On a parlé band, nostalgie et Hedi Slimane avec Yann de Marble Arch

Si on vous avait déjà parlé de Marble Arch, c’était sans avoir encore percé le mystère de son front man, Yann Le Razavet. On s’attendait à rencontrer un type peu loquace, option mystère et ténèbres, mais les apparences sont souvent, et heureusement, bien trompeuses. Le rooftop du Point Éphémère est encore désert à cette période de l’année et, sous le soleil de février, Yann s’avère bien différent de l’idée qu’on s’en faisait. Après un premier album en forme de galop d’essai paru en 2014, il remet le couvert avec Children of the Slump, à sortir le 22 mars prochain chez le tout nouveau tout beau Géographie.
Désormais constitué d’acolytes de haute volée, Marble Arch livre un disque qui envoie la sauce avec la légèreté d’un rêve pourtant très intime. Il y a dans cette album quelque chose qui ne cesse d’avancer en dépit d’un grain de mélancolie qui fait venir à nos cerveaux lissés des images en 16mm. Children of the Slump c’est 9 tracks qui ouvrent le printemps avec fraîcheur et soupirs.

En live près de chez vous :
08.03 – Festival Transfer (Lyon)
13.03 – La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
26.03 – Release Party à Point Ephémère (Paris)
29.03 – Festival Nouvelles Scènes (Niort)
27.04 – Festival L’Ere de Rien (Rezé)

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus