F.A.M.E, les femmes et l’image

Cette année, ce sont les femmes qui donnent le ton, raison de plus de s’y rendre !

Le 13 février prochain, F.A.M.E, Film And Music Experience, débarque une nouvelle fois à la Gaîté Lyrique pour nous présenter sa cinquième édition.
Voilà cinq ans que F.A.M.E a vu le jour et comme l’expliquent ses directeurs artistiques, Olivier Forest et Benoît Hické, « pour un festival, c’est comme un premier anniversaire, un premier cap important à franchir ». 

Toujours dans cette volonté de partager des récits de musiques par le cinéma, cette cinquième édition met à l’honneur des femmes puissantes, connues ou moins connues, sur scène, devant ou derrière la caméra.

On y rencontre ou retrouve  M.I.A, l’étoile du folk de la fin des années 60 Karen Dalton, ou encore les strip-teaseuses du Shakedown Club, sombres et torrides soirées lesbiennes dans le Los Angeles sous tensions raciales du début des années 2000.

Durant ces cinq jours de festival, F.A.M.E diffuse un large choix de films, mais sont aussi au programme performances, rencontres, ateliers, DJ sets après les projections…

Voici un avant-goût de ce qui vous attend du 13 et le 17 février prochain, à la Gaîté Lyrique.

MANTAGI/MAYA/M.I.A de Steve Loveridge.

Un portrait intime de la flamboyante et controversée M.I.A.Ou comment une enfant réfugiée du Sri Lanka s’est transformée en une pop star internationale.

SHAKEDOWN de Leilah Weinraub.

Underground, illégales, torrides… Shakedown nous plonge dans le monde des soirées lesbiennes afro-américaines de Los Angeles au début des années 2000. Un film direct et cru.

© Teddy Morellec / La Clef

Toutes les infos sont à retrouver directement sur leur site internet juste ici.

POP

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus