Nos Tops 2018

On s’est tous mutuellement tellement saoulés toute l’année avec nos coups de coeurs respectifs, qu’on s’est dit que ça serait trop dommage de ne pas partager ça avec vous.

Christophe 
1 Sleepwalking, Jonathan Bree parce que c’est la classe absolue et qu’il est le digne héritier de Lee Azlewood
2 Lost and Found, Jorja Smith parce qu’elle incarne la soul moderne
3 The Art of Pretending to Swim, The Villagers parce que son leader Conor O’ Brien vient de pondre un opus de pop mystique
4 Postaal, Postaal parce qu’ils inventent la pop du futur
5 Double Negative, Low parce que ca fait mal mais c’est bon !

Agrou
1 Wide Awake, Parquet Courts parce que je l’ai saigné et que je n’en ai toujours pas marre
2 The Lost Records, Escape-ism parce que Ian Svenonius confirme qu’il est un génie et un gourou absolu et qu’il est encore plus fort avec Alexandra Cabral dans le coin
Tell Me How You Really Feel, Courtney Barnett parce que c’est une guitariste, chanteuse et auteur plus géniale à chaque nouvel album
3bis Blue Poles, Jack Ladder parce que la classe à la Nick Cave mérite sa place dans tous les tops du monde
Stardust Birthday Party, Ron Gallo parce que ça tabasse comme il faut, ça a soulagé ma rentrée
5 Friendship Music, Surfbort, parce du vrai punk et du vrai live c’est formidable
5bis İstikrarlı Hayal Hakikattir, Gaye Su Akyol parce que je n’ai rien compris aux paroles mais que c’était tout de même fantastique

Fabrice 
1 Stray, Thomas Azier. Après avoir rompu avec son entourage, plus de maison de disque, plus de management, Thomas s’est lancé dans une introspection ou l’envie d’exister explose à chaque chanson. Sorti à contre courant du marché, au moment où sortent tous les blockbusters, Stray est consacré album of the week dans  17 pays. Indispensable dans le futur.
2 Postaal, Postaal. Rarement la rencontre entre un anglais et un français avait autant porté ses fruits, chaque titre est un hymne. Dommage que le groupe n’ait pas résisté au Brexit et ait explosé en vol.
3 Rain (EP), Bicep. Avec le Remix de Opal par Fourtet, il reste l’ une des belles rencontres que j’ai pu faire à Sonar cette année, l’EP Rain reste une pure merveille dance floor comme on aimerait écouter plus souvent.
4 Wanderer, Cat Power. En retournant à une simplicité désarmante, Cat nous a de nouveau envoûtés de sa voix qui transperce le cœur. Cette émotion nous manquait depuis trop longtemps. MERCI.
5 En Amont, Alain Bashung. J’avoue j’ai hésité à exhumer d’anciennes prises d’un tel monument, j’avais peur d’y entendre le pire, mais le travail d’ Edith Fambuena (ex Valentin) nous en a donné non seulement le meilleur, mais le plus juste dans sa contemporanéité restituant ce qui a fait la valeur de cette artiste.

Antoine 
1 Mirror Might Steal Your Charm, The Garden. En 2018, les 2 bro’ de The Garden ont chacun sorti un album solo, et un album commun : Enjoy, Small Car Big Wheels + Puzzle, Captivating Individual). Trois albums donc, qui reprennent l’ADN des deux californiens :  inventif et déluré.
2 Like a Baby, Jerry Paper. Le meilleur, tout simplement.
3 Foxwarren, Foxwarren. Le nouveau projet d’Andy Shauf, toujours aussi beau et délicat.
4 Insecure Men, Insecure Men. Les anglais d’Insecure Men livrent un album nonchalant et glandeur, terriblement efficace.
5 Little Dark Age, MGMT. Dense, créatif et pleins de bonnes idées. Un live toujours aussi chiant cela dit.

Et il a pas osé mais Brace! Brace!, Brace! Brace! parce que les lignes de basses sont incroyables et le disque une petite pépite comme on en fait peu en France.

Isabelle
1 God’s Favourite Customer, Father John Misty. 
MAIS QUEL CHIC TYPE.
Soil Serpentwithfeet. Du rnb classieux et expérimental fait par un new yorkais plutôt à cheval sur le style. Il s’appelle Josiah Wise, c’est son premier album et c’est passé un peu trop sous les radars à mon goût. Le track à ne pas rater : « Messy ».
3 Baia (EP), Pongo. A écouter en cas de baisse de régime.
3bis Canine (EP), Canine. Une soul 2.0. habitée, ambitieuse et collective.
4 Postaal, Postaal. Premier album du duo franco anglais, mais aussi de notre label POP Records – double check sur le torse.
5 Culte, Eddy de Pretto. Haterz gonna hate.

Charlotte
1 Transangelic Exodus, Ezra Furman. Un premier album vraiment cool construit comme un road trip psyché, sensuel et poétique sur les côtes californiennes.

2 Kids See Ghosts, Kids See Ghosts. Un des derniers projets les plus cools et réussis de Kanye avec la complicité du délicieux Kid Cudi. Feel the love…

3 Jassbusters, Connan Mockasin. Connan est toujours aussi fou que son rock reste doux. Un nouvel album/projet/personnage, 34 minutes de plaisir non dissimulé.

4 Hunter, Anna Calvi. Album coming-out, voix sublime, personnalité entière et atypique. C’est bien, c’est beau.

5 Contre-temps, Flavien Berger. En attendant le one-man show (composé des blagues de son live), un deuxième album de pop rigolote et dérangée.

Joyeuses fêtes !

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus