Smashing Pumpkins, la grande réunion

Le groupe culte des années 90 revient dans sa formation (presque) originale et c’est (presque) aussi bien.

Comme une ode à nos adolescences mi-emo mi-colère option découverte du rock alternatif et des lignes de basses efficaces, les Smashing Pumpkins sortent aujourd’hui Shiny And Oh So Bright Vol.1. A ceci près que D’Arcy Wretzki l’auteur de ces fameuses lignes de basse ne soit (mega malheureusement) pas de la réunion, James Iha, Jimmy Chamberlain et Jeff Schroeder ont rejoint leur leader au crâne toujours aussi lustré. 18 ans après, Billy Corgan confirme son statut de vampire increvable et permet aux Smashing Pumpkins de renouer avec ce qui a bercé nos nineties.
On va pas se mentir, on n’est pas sur du Siamese Dreams, ni du Mellon Collie, encore moins Pisces Iscariot ou Gish, mais ça se défend, c’est plus mou, moins tranchant mais ça se défend. Le clip de « Solara » répond à une esthétique goth/indus, dystopique comme un joyeux mélange de Black Mirror and American Horror Story et cumule déjà quasi deux millions de vues.

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus