[POP TALK] 5 questions à Lykke Li 

C’est un remix du DJ belge The Magician qui avait propulsé Lykke Li au rang de star mondiale

En 2011, son titre « I Follow Rivers » lui offre  son tout premier succès commercial. Depuis, la chanteuse a pris le temps qu’il fallait pour sortir, en juin dernier, son quatrième album  So Sod So Sexy, un disque où elle assume pleinement sa sexualité. Discrète pour la presse, on a pu lui poser quelques questions à l’occasion de son come back en France.

 

Depuis ton précédent disque I Never Learn en 2014, qu’est ce qui a changé dans ta vie ? 

À vrai dire, c’est toute ma vie qui a changé ! J’ai déménagé à Los Angeles, j ’ai eu un enfant et il y a eu le décès de ma mère. Autant de choses qui changent facilement une personne et qui aident à construire une nouvelle vie en tant que femme. C’était des événements majeurs qui ont marqué mes années de silence.

 

Déménager à Los Angeles, a t’il eu un impact sur ta conception de l’art ?

Oui ! Les gens sont plus à l’aise quand il s’agit de collaboration. Je trouve ça fascinant de pouvoir se sentir libre et de faire de la musique avec des personnes ouvertes d’esprit. J’aime bien l’idée de me poser pour un café avec un artiste ou un producteur pour discuter tranquillement de ce qui peut se faire ou pas.

Tu as précédemment collaboré avec Woodkid pour la BO du film  Divergente , La France est un pays qui t’inspire ? 

J’adore La France, sa culture, sa gastronomie et mes créateurs de mode préférés sont français, c’est Mugler qui m’a confectionné la tenue que je porterai à mon concert parisien. Et puis j’adore les huîtres &  le champagnes (rires).

 

Quand on voit les gens avec qui tu as bossé sur ton nouvel album, on sent que tu es ouverte à tous les genres non ?

Je n’aime pas être enfermée dans une seule case, quand on aime, il faut y aller. C’est la magie d’être une artiste libre, sur mon nouvel album, j’étais contente d’avoir le rappeur Aminé aussi bien que Skrillex. La musique n’a pas de genre, c’est important de le préciser !

 

Quel est l’artiste qui te fascine le plus en 2018 ?

Pour moi Kendrick Lamar est actuellement l’artiste vivant le plus important de notre génération.

 

Ivica M.
Photo Chloe Le Drezen

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus