Lulu Van Trapp, meilleur espoir pop sur panthère

Lulu Van Trapp redonne de l’espoir dans les groupes qui s’évertuent à chanter en français.

Et pour cause. On les a découvert en live aux Bains Douches il y a quelques mois : ça ne minaude pas, ça chante et ça joue pour de vrai. Le band qui ne rechigne pas sur la paillette ni  les costumes funky dévoile aujourd’hui « Dormir Plus Pour Rêver Plus », une ode à la paresse en forme de clip loufoque signé la brillante Juliet Casella, star du collage et petit génie du clip sur fond vert.
5 questions à Lulu entre deux dodos :

C’est qui ce/cette Lulu ?
Lulu c’est un peu notre fantasme, c’est cette nana qui fonce dans la vie comme un bulldozer en chantant des chansons d’amour parce qu’elle est un peu fleur bleue au fond. C’est aussi, comme chez les super héros, notre double identité pour sauver le monde.

« Dormir plus pour rêver plus », c’est le slogan du parti de la flemme ?
Flemme pas vraiment, plutôt hédonisme. Il y a aussi cette notion de refuge que l’on trouve dans les rêves, qui nous pousserait à ne vouloir plus que dormir ou être stone pour pouvoir vivre dans un monde plus doux et plus élastique, un peu syndrome de l’autruche. Mais justement, notre message est qu’il faut dépasser ça, on veut inciter à rêver tout haut et à vivre ses rêves en grandeur nature, quitte à passer pour un type un peu à côté de la plaque.

C’était comment de rider une panthère ?
Incroyable, ça fout carrément le vertige et y’a intérêt à s’accrocher. Juliet Casella, notre réalisatrice, a super bien réussi à les apprivoiser. On recommande.

Couche-tôt ou lève-tard ?
Les deux.

Insomniaque ou somnambule ?
Funambule.

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus