Biarritz en été, ou dans la gadoue

Cette fois-ci Super! ne nous emmène pas sur la plage de Cabourg, mais à la cité de l’océan de Biarritz.

Tout d’abord, ce qu’on peut dire c’est que c’était une réussite !

Peu de festival ont une première programmation comme celle là : Etienne Daho, Phœnix, Lomepal, l’Impératrice et une scène plus émergente avec Th da Freak, Malik Djoudi, Petit fantôme…belle ambiance intergénérationnelle ! Un beau mélange de pop donc, mais aussi une partie plus festive avec des sets techno/house jusqu’à 3h du matin avec Daniel Avery, Black Madonna, Busy P

Notre coup de coeur : Vladimir Cauchermar qui a fait la grosse teuf et a fait danser tout le monde sur la scène de l’océan.

Et le petit plus d’une première édition de festival, c’est qu’il n’y a pas trop de monde donc on a pu se commander tranquillement à manger et à boire, sans complication pour se coller à la scène pour Rejjiie Snow.

Comme le dit le nom, nous nous trouvons sur la côte basque, et qui dit côte basque, dit activités et food trucks en adéquation.

Notamment, les food trucks étaient dingues. Nous sommes allés trois fois aux « perles de Chalosse » qui proposait des barquettes de magret de canard/frites, des cœurs de canard ou de l’axoa, spécialité locale.

Côté activité, la journée nous profitions de la plage de la Milady : le matin avec les cours de yoga, l’après-midi avec les cours de surf et les ateliers de sensibilisation au respect de l’océan (petit pouce bleu pour ça).

Le soleil à été crescendo : premier jour en mode Glastonbury avec la pluie (ce qui n’a empêché personne de danser, et même en tong devant l’Impératrice) puis retour à la normale avec le soleil qui a repointé le bout de son nez le dimanche : l’été était de retour.

Alors, la côte basque, on adhère ou pas ?

Crédits Photos : Eléonore Wismes & Tabata Guillore

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus