The Shape Of Water, conte de fée urbain.

Capture d’ecran 2018-02-21 à 14.19.45

Le dernier Guillermo del Toro sort aujourd’hui!

Elisa, jeune femme muette, travaille comme agent d’entretien dans un laboratoire américain ultra secret pendant la guerre froide. Elle mène une vie calme et simple et habite au-dessus d’un cinéma avec son voisin Giles, un artiste qui tente tant bien que mal de survivre grâce à la publicité. Ils sont très proches et elle prend plaisir à s’occuper de lui, mais elle reste très seule. Et puis elle fait la connaissance d’une créature amphibie. Cachée dans les bassins de l’établissement, la bête est étudiée sous tous les angles par les scientifiques. Mr Strickland, chef de la sécurité, compte bien s’en débarrasser, Elisa n’a pas l’intention de le laisser faire.

yolo

Shape of the water nous dépeint une Amérique raciste, homophobe et pleine de soupçons. Si tout ici semble bizarre, c’est aussi un film poignant, tendre, drôle et romantique. Au fond il s’agit d’une histoire hors du commun retraçant la vie de marginaux qui luttent contre le système, ce qui semble complètement coller à l’air du temps, puisque nous continuons d’avoir des débats furieux sur le droit des autres à être eux-mêmes. The Shape of Water est un conte de fées urbain, une palette de couleurs riches et vibrantes, et un ton fantasque durci par la violence.

Si les nombreuses nominations du réalisateur suscitent parfois l’ admiration, ce n’est cependant pas du goût de tout le monde, puisque Guillermo del Toro est accusé de plagiat par le fils du dramaturge américain Paul Zindel, David Zindel. The Shape of Water ne serait qu’une grossière reproduction de la pièce de théâtre Let Me Hear You Whisper. Malgré les accusations, Fox a démenti et a répondu dans un communiqué que del Toro n’avait jamais vu l’œuvre de Zindel.

Enjoyyy…

POP

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus