WhoMadeWho qui êtes-vous?

Through-The-Walls

« On est fier de n’avoir peur de rien »

Le trio de dance-punk danois sort le 28 janvier prochain un album attendu : Through The Walls. C’était l’occasion de rencontrer ses trois membres, et de discuter de la longévité d’un groupe, du succès et de sa rançon, de musique enfin, de club, et de répondre à des emails.

Vous collaborez depuis plus de 15 ans maintenant, comment avez-vous contribué à construire la scène contemporaine?

C’est terrifiant comme question… Avec Spotify, tout le monde a l’histoire de la musique au bout des doigts. Nous, on arrive avec notre petit album et on essaye d’en faire partie. On essaye de contribuer en donnant le meilleur de nous-même et en étant le plus innovant possible. On apprend aussi de la rencontre avec les fans. Un concert de Who Made Who c’est plein d’imprévus: on peut faire un long jam avec une fille qui monte sur scène et puis on invite tout le monde et on danse avec eux, c’est notre empreinte. On est fier d’avoir peur de rien.

Comment arrivez-vous à vous renouveler à mesure des albums?

Quand tu créé vraiment quelque chose tu es la personne la plus heureuse sur terre. Pour cet album on a composé cent cinquante chansons. Parfois c’était vraiment mauvais et puis on traverse des périodes où tout nous réussit. On travaille dur pour ce genre de moment. Et quand tu les retrouves en studio, c’est la meilleure sensation. Sortir un album aujourd’hui c’est flippant parce qu’on doit faire face à de la très bonne musique. La réponse la plus honnête c’est qu’on fait l’album pour nous-même. Parce que ce sont nos chansons, nos émotions, et nos émotions c’est notre terrain de jeux. 

Quelle est l’histoire derrière ‘I Don’t Know’ ? `

On a enregistré des voix: ‘i don’t know , i don’t know , i don’t know’ parce que je savais pas quoi chanter et on a écrit une chanson basée là-dessus.

Essayez-vous d’incarner quelque chose en particulier en terme de style?

Non, le côté enjoué est une partie essentielle de nos vies et de notre travail studio. Sur cet album en particulier on a eu une tendance plus psyché. On essaye aussi de faire ressembler nos albums à un voyage : ce n’est pas seulement un tas de chansons, c’est aussi une heure où tu peux écouter de la music et partir un peu.

Comment arrivez-vous a transformer une boîte de nuit en scène rock?

Ca a toujours été notre ADN: être un groupe de rock qui joue dans les clubs. On vient du rock et du jazz et on aime vraiment cette énergie. Si tu nous mets tous les trois dans une boîte avec une basse, une guitare et une batterie ça marche et depuis le premier concert c’est comme ça.

Comment vous fonctionnez en tant que groupe?

Il est essentiel pour Who Made Who qu’on se donne beaucoup d’espace les uns les autres. On est tous très différents et on prend beaucoup de place. On est assez content d’avoir des projets en parallèle, ça nous permet de faire de petites pauses et de revenir avec une énergie nouvelle. La raison pour laquelle on est ensemble depuis si longtemps c’est surtout parce qu’on peut donner à chacun la liberté d’être lui-même. Si l’un des gars n’a pas envie de faire de la batterie ou de conduire le van, on envoie un remplaçant: on a tous nos faiblesses, et on respecte les différences de chacun.

Comment est-il devenu une priorité ?

On a très vite eu du succès, on a commencé à gagner un peu d’argent et, d’un coup, à en vivre. C’était costaud et on s’est dit qu’il fallait mieux choper un manager, un vrai agent. On s’est dit qu’il fallait qu’on commence à répondre à nos mails et, doucement, on a appris à devenir sérieux. Maintenant on apprend à s’amuser à nouveau!

whomadewho

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

J’espère qu’on aura encore le groupe! Mais on ne sait pas. Si ça continue d’être drôle et si ça vaut le coup on continuera à le faire. On a tous eu une carrière musicale avant le groupe et si ça s’arrête, on recommencera. Après l’album Dreams on a pas arrêté de tourner, et on a tellement joué qu’on en a eu marre. C’est là qu’on a commencé à mixer parce qu’on avait besoin de se renouveler, de faire de nouveaux trucs et arrêter les tournées pendant un certain temps.

Vous avez joué aux côté de Justice, Daft Punk, Hot Ship ou LCD Soundsystem, avec qui vous aimeriez encore partager la scène?

Tame Impala!

WhoMadeWho sera le 10 mars prochain au Trabendo.

Cassandra est sur Instagram @csscdt

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus